Comment récoltons-nous nos éléments ?

Être trapèziste au coeur des Mascareignes, c'est d'abord une passion. Récolter des éléments frais dans leur environnement naturel requiert de la patience et de la discipline.

Article de Vanille Payet

Le 16 octobre 2020
"

Lire la suite

Être trapèziste au coeur des Mascareignes, c’est d’abord une passion. Récolter des éléments frais dans leur environnement naturel requiert de la patience et de la discipline.

La récolte de l’air

C’est au petit matin que nos récolteurs (les trapèzistes) partent aux 4 coins de l’île pour rejoindre le points de récolte. Ces points de récolte sont protégés des agressions extérieures et de la pollution par des barrières et/ou des bâches. Reculés et peu connus du public, ils sont sélectionnés en fonction de leur aspect sauvage et immaculé.

De l’air brassé à la main

Avant d’être embouteillé, nous apportons un soin particulier au brassage de l’air. Certains diront que nous gesticulons. C’est en réalité une chorégraphie bien étudiée que nous exécutons afin d’assurer un mélange parfait des arômes.

Un embouteillage artisanal

L’air est fin prêt à être capturé : nous lui présentons alors la bouteille dans lequel il se glisse volontiers pour voyager jusqu’à vous.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nos derniers articles

Nous contacter

Vous souhaitez en savoir plus sur nos produits ou faire une demande pour un trapèze sur-mesures ? Nos trapèzistes se plient en quatre pour vous !